dimanche 25 janvier 2015

La réponse du FNDU

Finalement, la réponse du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) aux propositions du gouvernement est tombée. Il s’articule autour des questions suivantes :
-          Un gouvernement consensuel : un gouvernement avec de larges prérogatives et qui respecte les lois de la République est la seule garantie de la neutralité de l’administration et empêche l’utilisation des services et des intérêts publics dans la course politique ;
-          Les Institutions électorales que sont le Conseil Constitutionnel, la CENI et les directions du ministère de l’intérieur impliquées dans les opérations électorales. Toutes ces structures devront être restructurées et leurs responsables nommés de façon consensuelle ;
-          La neutralité de l’administration afin de garantir la non interférence de l’autorité publique et de l’argent public doit se faire à travers l’élaboration d’une nouvelle loi sur la neutralité de l’Etat dans le jeu politique et dans les élections, ainsi que la mise en application de toutes les lois ayant rapport à ce sujet. Mettre fin aux nominations sur la base d’allégeances politiques, éloigner l’administration de la politique, nommer sur la base de la compétence sans discrimination, et prendre des dispositions afin de l’indiquer avant tout processus de dialogue ;
-          Eloigner l’attribution de marchés publics, d’agréments et tout service public de la politique avant toute élection ;
-           Révision et application des lois sur les budgets électoraux pour les candidats et limitation de la participation individuelle à chaque campagne ;
-          L’annonce officielle par le chef suprême des Armées Président de la République de l’interdiction d’activités politiques aux éléments des forces armées et de sécurité, en plus de la déclaration solennelle des commandants des corps en vue d’affirmer le caractère républicain de son institution et leur engagement d’être à égale distance de tous les protagonistes politiques ;
-          Le vote des militaires en même temps que les civils et dans les mêmes conditions ;
-          Ouverture des médias publics à tous les protagonistes politiques de façon juste et continue, et désignation des responsables de ces établissements sur la base de la compétence et de l’indépendance ;
-          La préparation matérielle des élections demande quant à elle : la révision des textes relatifs aux élections de façon consensuelle ; l’accélération de l’opération d’enrôlement à l’intérieur et à l’extérieur et remise gratuite de la carte d’identité nationale aux enrôlés ; audit du fichier électoral ; implication de tous les protagonistes dans la préparation des listes électorales.

Rapidement résumées les propositions du FNDU qui devront être remises ce lundi au Premier ministre Yahya Ould Hademine. On saura alors si les prédispositions des uns et des autres sont sérieuses ou s’il s’agit simplement de manœuvres dilatoires. Ce à quoi nos politiques nous ont habitués.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire