mardi 23 juin 2015

UE-Mauritanie, la reprise ?

Les négociations semblent reprendre entre l’Union Européenne et la Mauritanie en vue d’un nouvel accord de pêche. Suspendues en octobre dernier, elles vont formellement reprendre la première semaine de juillet prochain. On se souvient que les négociateurs des deux parties avaient buté sur deux points : la compensation financière et l’apurement de l’appui sectoriel pour l’accord 2008-2012.
Les négociateurs de l’UE avaient proposé de faire baisser la compensation à 47 millions euros pour combler le manque à gagner en appui sectoriel. Pour les Mauritaniens, il était difficile d’accepter un niveau en-deçà des 67 millions obtenus au terme du précédent accord qui a été salué comme une victoire politique. Surtout que les enveloppes prévues sous la rubrique «appui sectoriel» n’ont jamais servi à grand-chose. Les difficultés à faire accepter des projets, puis de mobiliser les financements auprès de la partie européenne, ont toujours empêché la Mauritanie d’en profiter. C’est pourquoi la question de l’apurement de la rubrique appui sectoriel était au centre des préoccupations mauritaniennes. Il semble que sur l’accord 2008-2012, l’UE pourrait reverser une enveloppe de 6,5 millions euros qui serviront certainement à développer les infrastructures de pêche en Mauritanie.
Reste à savoir si les négociations qui vont s’ouvrir début juillet vont permettre aux flottes européennes d’opérer rapidement dans les eaux mauritaniennes. En effet, on se rappelle que l’un des conflits ouverts entre les deux parties, c’était de savoir quand prend effet l’accord. Pour la partie mauritanienne, c’était toujours au lendemain du paraphe de l’accord (31 juillet 2012 pour le dernier accord). Pour les Européens, l’accord prenait effet seulement après approbation par le Parlement, ce qui demande une procédure longue et lourde. Les négociateurs avaient alors opté pour laisser les opérateurs pêcher 24 mois, quitte à savoir quand est-ce que chacun a commencé.
Qu’en sera-t-il aujourd’hui ? Est-ce que les Européens vont demander l’accès des flottes dès la signature de l’accord ou vont-ils attendre que le processus de ratification suive son cours normal ?
Dans le premier cas, la flotte européenne pourra alors revenir dans les eaux mauritaniennes dès juillet. Alors que s’il faut attendre la ratification par le Parlement, il faudra attendre octobre prochain, au moins. Sauf si les Européens donnent un coup d’accélérateur au processus, auquel cas, l’accord sera effectif dès la fin juillet. Rien n’empêche cela en tout cas. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire