mercredi 1 avril 2015

Ce mercredi de MP

Mauritanie-Perspectives a organisé aujourd’hui son premier mercredi sur la thématique de l’unité nationale. Il s’agissait de faire l’évaluation de trois des dix axes autour desquels, l’association avait lancé une réflexion continue depuis quelques mois. Aujourd’hui, il s’agissait de réunir les intéressés par les volets Education, Communication et Emploi. Autour de la table, plusieurs acteurs de la société civile, des jeunes, des moins jeunes, des femmes, des hommes… un monde dont chacun avait quelque chose à dire. Education, Communication et Emploi… dans la perspective du renforcement de la cohésion sociale et, comme disent certains de l’unité nationale.
Tout commence par l’éducation. Le système éducatif qui doit se proposer comme moule de formation de la personnalité mauritanienne, celle qui vit la diversité, qui reconnait la différence, qui accepte l’autre, qui partage, qui se solidarise, qui donne à son pays avant d’attendre de lui.
Le système éducatif qui doit produire la compétence, la soif de savoirs, la curiosité, le savoir-faire, la créativité, l’autonomie individuelle donc qui émancipe des pesanteurs ancestrales et libère les énergies.
L’école comme facteur de cohésion sociale, d’égalité, de citoyenneté. L’occasion de rappeler le temps des internats, d’exiger des officiels, de tous les responsables d’envoyer leurs enfants à l’école publique pour leur imposer de mener des réformes effectives.
Quelle communication ? Sans doute la plus représentative, celle plurielle qui permet à chaque entité de se reconnaitre dans ce qui est présenté sur l’espace public. La plus engagée pour les causes de justice et d’égalité. La moins prétentieuse, la plus précise, la plus équitable. Une communication qui rassemble au lieu de diviser, qui permet d’alléger les sentiments d’injustice au lieu d’exciter les frustrations. Finalement, une loi instituant le droit à l’information sur tous les aspects de la vie de la Nation.
L’emploi comme issue pour les jeunes formés. Une stratégie transversale qui englobe tous les secteurs pourvoyeurs d’emplois. Une formation en adéquation avec les exigences du marché et qui permet aux jeunes d’être compétitifs dans une scène ouverte où ils devront subir la concurrence des Coréens, des Japonais, des Mexicains, des Américains, des Marocains, des Sénégalais…
Le débat était riche, les positions exprimées diverses, sans excès. Rendez-vous a été pris pour des mercredis prochains, l’occasion d’aborder toutes les autres thématiques proposées par Mauritanie-Perspectives (MP) à son public.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire