lundi 2 février 2015

Mattel et Mauritel, quel avenir ?

Il y a quelque temps, l’Autorité de régulation demandait aux deux anciens opérateurs en téléphonie, Mattel et Mauritel, de verser 16 milliards chacune pour continuer leurs activités en Mauritanie. Une somme jugée exorbitante par les deux opérateurs.
C’est ce 3 février que devait expirer les délais fixés comme deadline pour les deux opérateurs. Ils ont d’abord pensé pouvoir profiter de la licence 3G qui a encore neuf ans devant elle, pour y greffer la téléphonie. Mais cette option semble avoir été abandonnée pour ses coûts. En effet, si cette option est retenue, il faudra disponibiliser des Smartphones pour les clients, ce qui coûtera cher. Alors ?
L’Autorité de Régulation a saisi le gouvernement sur sa nouvelle proposition qui distingue entre la licence 2G qui arrive à terme pour les deux opérations et la licence 3G qui a encore de longues années devant elle. L’offre serait dans les environs des 16 milliards annoncés déjà. C’est donc au gouvernement d’en discuter avec les opérateurs et de prendre la décision qui sied dans les heures qui viennent.
Devant l’absence d’information sur l’état d’avancement des négociations, on est en droit de s’attendre à l’arrêt des opérateurs demain soir à minuit. Irons-nous jusque-là ?
En attendant, il est temps d’être exigent vis-à-vis de ces opérateurs dont le service se détériore peu à peu. Nous savons, en tant qu’utilisateurs, la qualité des réseaux et la cherté des services. Nous nous en plaignons constamment et personne ne semble rien faire pour améliorer la situation. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire