mercredi 26 février 2014

Le Président et les jeunes

On en parle beaucoup ces derniers temps : la rencontre des jeunes avec le Président de la République. Il s’agit, selon ses organisateurs, de sélectionner quelques quatre cents jeunes ayant présenté des projets ou des idées susceptibles d’intéresser les décideurs pour une discussion ouverte avec le Président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Les candidats sont invités à remplir un formulaire et de présenter leurs idées, de l’envoyer ensuite à la commission d’organisation qui a défini des critères objectifs pour faire la sélection : la pertinence du projet ou de l’idée, la qualité de sa présentation, le cursus de son auteur, son âge… De quoi s’assurer que personne ne sera lésé.
Jusqu’à cette semaine, plus de cinq mille demandes ont été remplies par des postulants. La commission d’organisation est dans la phase de sélection qui prendra quelques jours. Ensuite, les projets seront classés selon des thèmes et des centres d’intérêt qui auront chacun un encadreur qui doit être aussi un jeune avec une expérience confirmée.
L’évènement doit se dérouler en trois phases. La première verra le Président de la République exposer devant les jeunes les grands axes prioritaires pour lui. Il écoutera ensuite les principaux «rapporteurs» qui expliqueront le cheminement qui sera suivi. Les participants se répartiront ensuite en ateliers spécialisés pour formuler leurs idées et leurs projets de manière à en faire des projets pour le pays. Ils seront ensuite reçus à dîner par le Président devant lequel ils présenteront le résultat global. C’est pendant cette dernière rencontre que le résultat global sera adopté solennellement par le Président de la République.
Dans la phase actuelle, l’objectif est de rassembler des jeunes mauritaniens ayant des propositions effectives pour initier, accélérer et/ou corriger les différents projets de développement. Nonobstant leurs appartenances et antécédents politiques.

Mais en définitive, les idées et projets adoptés seront probablement l’ossature du programme du candidat pour l’élection présidentielle prochaine. Tant mieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire