vendredi 17 août 2012

Se prononcer quand même

Sur ce qui se passe dans le Nord du Mali, nous avons entendu ceux de chez nous s’exprimer sur les dangers de la partition de ce pays, mais aucun mouvement, aucun parti, aucune personnalité n’a commenté le choix des groupuscules islamiques de faire appliquer la Chari’a. alors qu’il s’agit là d’une question fondamentale. Appliquer la Chari’a où et comment ? par qui et «sur» qui ?
L’objectif déclaré des groupes jihadistes est de faire régner la Chari’a sur la terre (toute entière) et non en terre malienne seulement. La Chari’a est déjà appliquée dans les parties occupées par les Jihadistes dans le Nord Mali. Ces mouvements entendent poursuivre pour l’imposer à tout le Mali, à la Mauritanie, à l’Algérie, au Niger, au Sénégal, au Maroc… aux pays environnants en attendant la conquête du monde et le règne de «la Justice de Dieu».
Qu’en pensent nos Ulémas toujours prompts à s’exprimer sur la chose publique ? qu’en pensent la mouvance islamiste en général, nos Salafistes en particulier ? qu’en pensent les Islamistes modérés ? et les nationalistes arabes ? et les nationalistes négro-africains ? et les anciens du PPM ? et les Kadihines ? et les communistes résiduels ? qu’en pensent les partis de la Majorité ? et ceux de l’Opposition ? qu’en pensent nos ONG, particulièrement celles des Droits humains ? et nos syndicats ? et nos journalistes ? et nos commentateurs anonymes (et lâches) ?
Il est de temps de se prononcer sur cette question. Ou avons-nous peur de trahir nos secrètes intensions, ou de nos aliéner une certaine opinion publique plutôt favorable à ces choix ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire