vendredi 20 juillet 2012

La polémique du croissant


Chaque année, la Mauritanie est en face de la même problématique, celle de l’attente du croissant lunaire annonçant le début du mois béni du Ramadan. Cela fait partie, à mon sens, des «apports» du régime militaire des années 80. Les polémiques ont commencé dans ces environs-là. C’était si fort qu’une partie des Mauritaniens avait décidé de ne plus se fier aux annonces officielles. Certains optant pour l’alignement sur les pays riverains (Sénégal, Mali et Maroc), d’autres sur les excroissances de leurs groupes confrériques, enfin ceux qui jeunent selon le calendrier saoudien. Comme tout vient de là-bas pourquoi pas la vue du mois du Ramadan ?
Malgré tous les efforts consentis pour réhabiliter la commission nationale de surveillance des croissants lunaires, ce ne sont pas tous les Mauritaniens qui se sont réconciliés avec cette institution. Même pour ce mois, il en existe qui ont préféré commencer l’observation du jeûne avec les pays du Golf, c’est-à-dire un jour avant la date officiellement annoncée par l’autorité religieuse en charge de le faire en Mauritanie. ce vendredi est le premier jour du Ramadan pour certains d’entre nous. C’est pourquoi, il ne faut pas s’étonner de les voir chercher le croissant lunaire du Fitr un jour avant nous. Ni d’entendre qu’on l’a vu avant et qu’il va falloir payer un jour de retard. Ce qui ajoutera à la confusion.
C’est regrettable de voir qu’au moment où les instruments de mesure sont d’une grande efficacité, que ceux d’observation sont d’une très grande précision, on en soit encore à nous fier à l’observation à l’œil nu.
La polémique ainsi occasionnée est dangereuse dans la mesure où elle ajoute au désarroi général. On l’assimile à une désinvolture vis-à-vis de l’un des piliers de notre Sainte religion. Une sorte de mécréance officielle qui excite encore plus les plus illuminés d’entre nos exégètes qui sont les premiers à faire barrage à l’utilisation des outils techniques et des méthodes scientifiques pour s’éviter les controverses.
Personne ne dénoncera ceux qui ont jeuné vendredi. Parce qu’ils auront respecté le choix du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Les deux mamelles d’aujourd’hui…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire