lundi 13 février 2012

Héroïque Zambie


On les a vus battre les Lions de la Teranga du Sénégal. On a parlé de leur ambition d’aller au plus loin dans la compétition. On a disserté sur leur motivation qui est celle de commémorer la mémoire de leurs aînés tués dans un crash d’avion au milieu des années 90, en terre gabonaise justement.
Et depuis le début, l’équipe de Zambie a développé un jeu marqué par la créativité, la spontanéité mais aussi l’efficacité. Aucuns des joueurs alignés durant la compétition n’a semblé se retenir, chacun donnant le meilleur de lui-même, laissant exploser son savoir-faire. Le jeu y a gagné en subtilité et en intelligence. Que la Zambie remporte la coupe d’Afrique des Nations est une conclusion logique de la prestation de cette équipe. Qu’elle en soit félicitée et avec elle toute la Zambie…
Je retiendrai quand même ces qualités qui ont permis à la Zambie d’être la première équipe africaine.
La première de ces qualités est la spontanéité de l’engagement. Sa sincérité aussi. Pas de calcul, donc pas de peur d’affronter le protagoniste. Pas de ménagement de soi, autre qualité fondamentale. Savoir ce qu’on veut et travailler à fond pour l’avoir…
Récapitulons : spontanéité, engagement, sincérité, courage, franchise, fixation d’un objectif, mise en place des outils pour l’atteindre… C’est ce qui a fait qu’avec une équipe comme celle de la Zambie, le football n’est plus un exercice physique idiot, mais une entreprise intelligente et séduisante. Comment faire pour que la politique soit aussi une entreprise intelligente et séduisante ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire