jeudi 2 juin 2011

Quand on regarde TVM…

C’est ce qui arrive quand on regarde TVM le matin… ce jeudi matin, on relançait les programmes de la veille. A 9 heures, on avait Mauristar qui a ses fans. Mais quelle ne fut leur surprise en voyant leur émission interrompue par l’appel à la prière de «El ‘açir». En fait, on était la veille aux environs de 16:30-17 heures et cela se répétait bêtement. La paresse est la pire des habitudes. Elle aboutit fatalement à la médiocrité. Et quand la médiocrité s’installe, il est difficile de la déloger. Je plains le nouveau directeur, Djié Ould Sidaty qui, malgré tout son tact et son adresse aura fort à faire. Je plains grandement le ministre, Me Hamdi Ould Mahjoub qui, malgré sa bonne volonté et son engagement sincère (et jusque-là efficace), aura toujours l’impression de n’avoir rien fait. Je plains surtout le téléspectateur mauritanien qui aura encore et encore à souffrir la TVM dans cette version héritée de mille ans de rejet de renouveau.
Dans le temps, l’un de ses directeurs avait dit qu’il n’avait qu’un seul téléspectateur à satisfaire : le Président Ould Taya. C’est la doctrine qui a fait loi tout ce temps. Et maintenant ? maintenant que les décideurs politiques, Président et ministre, répètent qu’ils laissent libre-cours au savoir-faire du personnel et de l’administration des organes officiels ? Quelles excuses va-t-on invoquer à présent ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire