dimanche 5 juin 2011

Dimi nous quitte

Après quelques jours de sa chute, Dimi Mint Abba nous quitte ce matin. C’est une grande perte pour le pays et pour la chanson mauritanienne, bidhâne en général. La douleur des Nouakchottois - dont je suis – est immense. Dimi a marqué son époque.
Certains s’arrêteront à la chanteuse et à son apport dans la modernisation de la chanson mauritanienne. D’autres à ses efforts couronnés de succès de mettre la chanson mauritanienne au niveau de tous, de la populariser. D’autres encore à sa belle voix, une voix si douce…
Dimi n’est pas seulement ça. Humainement, socialement, elle est beaucoup plus pour ses compatriotes. Dimi a perpétué la tradition qui fait du griot et de son exercice le moment social par excellence. Chez elle, c’est un lieu de convergences pour tous les Mauritaniens. C’est ce cosmopolitisme qui fait qu’elle nous appartient à tous et non à sa stricte parentèle.
J’appartiens à une génération qui a vu Dimi évoluer pour devenir cette étoile qu’elle fut. Je me dis que les plus brillantes des étoiles sont malheureusement celles qui filent les premières.
Qua tous les Mauritaniens, que tous les habitants du Trab el Bidhâne, trouvent ici l’expression de mes condoléances les plus attristées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire